Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Prêt Immobilier > Assurance de prêt immobilier : les risques personnels pouvant poser problèmes

Assurance de prêt immobilier : les risques personnels pouvant poser problèmes

Assurance de prêt immobilier : les risques personnels pouvant poser problèmes

Pour établir le prix d’une assurance de prêt immobilier, l’assureur tient compte d’un certain nombre de paramètres parmi lesquels figure le profil de l’emprunteur. S’il est question d’une personne présentant un risque aggravé, le coût des cotisations augmente substantiellement. Quels sont les différents risques personnels impactant l’assurance emprunteur ?

Comprendre la notion de risques aggravés dans le domaine de l’assurance

Difficile d’envisager l’accès à un prêt immobilier sans l’adhésion à une assurance emprunteur. Le rôle de cette couverture est de couvrir les risques personnels et professionnels et de permettre à la banque de disposer d’une garantie sur le remboursement de l’emprunt dans le cas où l’emprunteur ne serait plus en mesure de payer ses mensualités. Tous les profils ne sont pas éligibles à cette assurance de prêt. Les candidats présentant notamment un risque aggravé vont être pénalisés par des surprimes. On fait référence au « risque aggravé » lorsque le risque qu’un évènement se produise sur une personne est plus élevé comparé à la population de référence. Cette notion s’applique sur la santé, la profession, les activités sportives ou les finances d’un emprunteur. Avant d’évoquer un risque aggravé, la compagnie d’assurance tient compte du niveau de morbidité ou du taux de mortalité observé.

Le risque aggravé de santé

Avant d’accorder une assurance emprunteur, l’assureur va passer au crible le profil du souscripteur entre autres son état de santé. La plupart du temps, il demande de répondre à un questionnaire médical afin de connaître les éventuelles maladies ou les antécédents médicaux de son interlocuteur. Il considère qu’une personne ayant un état de santé dégradé ou victime d’une maladie représente un risque aggravé de santé. Parmi les maladies assimilées à un risque aggravé figurent le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète, la mucoviscidose, le VIH, l’hépatite, la sclérose en plaque, l’insuffisance respiratoire grave, la maladie de Crohn, la scoliose et autres affections de longue durée. Dans le cas où la fin du traitement du souscripteur date de plus de dix ans, il bénéficie d’un droit à l’oubli et son ancienne maladie ne doit plus être prise en considération par l’assureur.

Les surprimes appliquées par les compagnies d’assurance

La principale problématique lorsqu’il s’agit d’adhérer à une assurance emprunteur lorsqu’on souffre d’une maladie grave est que soit l’assureur refuse la demande soit il applique une surprime qui peut aller de 25% à 300% sur le montant de base. Afin de pallier ce phénomène, les pouvoirs publics ont instauré la convention AERAS qui simplifie davantage l’accès à une assurance emprunteur pour les profils à risques aggravés. De nombreuses personnes se sont effectivement plaintes de ne pas pouvoir souscrire à un emprunt immobilier à défaut d’assurance. La convention AERAS vient rectifier le tir en permettant à ceux qui ne peuvent pas disposer d’une couverture aux conditions standard d’enfin concrétiser leur projet.

Les différents risques personnels pris en considération par l’assureur

À part la santé, l’assureur tient également compte des risques professionnels. Il existe des métiers qui sont considérés comme relativement dangereux et qui augmentent le nombre d’invalidité ou de décès. Forcément, les emprunteurs exerçant ce genre de professions vont être impactés par des surprimes. Idem pour ceux qui pratiquent une activité sportive à risque. Le niveau de danger est déterminé par les compagnies d’assurance en fonction des données transmises par les différentes fédérations indépendantes. En outre, il existe également un risque financier.

C’est le cas lorsque le souscripteur a effectué des fraudes ou des spéculations ou encore s’il y a une inadéquation entre le type d’assurance demandée et les revenus du client. L’assureur va systématiquement exiger des justificatifs financiers et comptables pour vérifier l’absence ou l’existence de ce risque. Pour toutes les personnes qui présentent des risques aggravés, une des solutions pour obtenir une assurance est de solliciter les services d’un intermédiaire à savoir un courtier spécialisé.

 
 

Comparateur Assurance Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Assurance emprunteur avec garantie décès Assurance emprunteur avec garantie décès La garantie décès de l’assurance de prêt permet le remboursement du capital restant dû par l’assureur à la banque prêteuse en cas de décès de l’emprunteur. Cette garantie est conçue...
  • Assurance de prêt immobilier pour pompier ou militaire Assurance de prêt immobilier pour pompier ou militaire La souscription d’une assurance de prêt immobilier est une condition exigée par les banques lors de la demande de crédit immobilier. Tous les emprunteurs ne sont cependant pas égaux devant...