Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Prêt Immobilier > Assurance de crédit immobilier : quand et comment faire jouer la concurrence ?

Assurance de crédit immobilier : quand et comment faire jouer la concurrence ?

Assurance de crédit immobilier : quand et comment faire jouer la concurrence ?

L’actuel faible taux d’emprunt immobilier poussent les emprunteurs à se lancer dans leurs projets immobiliers. Mais bien qu’un taux bas permet un financement à coût réduit, il ne faut pas perdre de vue le fait qu’il existe d’autres frais, pouvant représenter un tiers du coût total de la dette, notamment les frais de l’assurance emprunteur.

Condition incontournable pour obtenir un crédit, l’assurance de prêt est systématiquement proposée par la banque prêteuse, cependant il est possible de souscrire la couverture auprès d’une banque externe, ce qui vous permet de faire jouer la concurrence.

La délégation d’assurance : qu’est-ce que c’est ?

Mise en place par la loi Lagarde de 2010, la délégation d’assurance permet à l’emprunteur de prendre une assurance de prêt autre que celle qui est proposée par la banque prêteuse. Celle-ci ne peut d’ailleurs pas refuser cette démarche que si elle a une bonne raison de la faire. Le seul motif valable pour la banque de refuser la délégation d’assurance est que la couverture souscrite auprès d’un assureur externe ne comporte pas les mêmes garanties. Quant à la loi Hamon de 2014, elle accorde à tous les assurés la possibilité de résilier leur contrat initial pour le changer par une autre couverture dans les 12 mois suivant sa souscription. Par ailleurs, la banque prêteuse n’a pas le droit de modifier l’offre de financement sous prétexte que son emprunteur a signé une assurance autre que le contrat de groupe. Dans le cas où l’emprunteur souscrit son assurance en externe, la banque ne doit pas augmenter le taux du prêt immobilier, autrement elle s’exposera à une amende. De même, la délégation d’assurance ne doit pas engendrer un frais supplémentaire.

Pourquoi opter pour la délégation d’assurance ?

D’une manière générale, le coût de l’assurance de groupe est plus élevé qu’une assurance de prêt individuel souscrit en externe. En effet, les banques prennent au moins 50% de marge sur ce type de produit, ce qui signifie que seulement 50% de la prime versée par l’emprunteur servira à l’indemnisation des sinistres. Proposant directement un contrat d’assurance de prêt ou servant d’intermédiaire pour leurs filiales d’assurances, ces banques appliquent un tarif relativement élevé pour leurs assurances de groupe. Sur la base du montant du prêt immobilier initial, elles prennent entre 0,20 et 0,50% comme prime d’assurance. Cependant, les emprunteurs ont la possibilité de réduire cette prime de moitié en optant pour la délégation d’assurance dans la mesure où les compagnies tierces appliquent un pourcentage moyen de 0,10% à garanties équivalentes.

Faire jouer la concurrence en matière d’assurance prêt immobilier : quand et comment ?

Il est possible de faire jouer la concurrence en matière d’assurance de prêt dès la souscription du financement. De cette manière, l’emprunteur bénéficie d’une couverture à la fois adaptée à ses besoins et à ses moyens dès le début de son prêt. Pour ce faire, il existe deux méthodes efficaces. D’une part, on retrouve le comparateur d’assurance en ligne qui promet de récolter les meilleures propositions sur le marché. Il ne reste donc plus qu’à comparer les garanties, les conditions et les tarifs des offres. D’autre part, le courtier immobilier est le professionnel le mieux indiqué pour chercher l’assurance de prêt le mieux adapté à son client. Grâce à sa connaissance du marché et son réseau de compagnie, il sera à même de dénicher le contrat le plus avantageux en faisant jouer la concurrence entre les différentes compagnies.

Cependant, si l’assurance de groupe a déjà été souscrite, la loi Hamon de 2014 permet à l’emprunteur de résilier son contrat d’assurance dans les 12 mois suivant sa souscription dans le cas où il a trouvé une meilleure offre ailleurs. À noter que la nouvelle assurance doit toujours présenter les mêmes garanties que l’assurance de groupe pour être acceptée par la banque prêteuse. Au-delà de ces 12 mois, la résiliation de l’assurance de groupe peut intervenir à chaque échéance annuelle, mais il est nécessaire de respecter un délai de préavis de 2 mois avant cette échéance.

 
 

Comparateur Assurance Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers