Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Prêt Immobilier > Assurance de prêt immobilier et arrêt maladie : utile pour rembourser les mensualités ?

Assurance de prêt immobilier et arrêt maladie : utile pour rembourser les mensualités ?

Assurance de prêt immobilier et arrêt maladie : utile pour rembourser les mensualités ?

En raison de son importance dans la couverture des risques, l’assurance de prêt est devenue une condition d’obtention d’un prêt immobilier auprès des banques. Elle a notamment pour mission de couvrir les risques comme l’arrêt maladie qui est de nature à empêcher l’emprunteur de rembourser sa dette. Ainsi, elle prendra en charge le remboursement des mensualités. L’assurance de prêt s’avère utile en cas d’arrêt maladie, mais pour en bénéficier une indemnisation il faut remplir des conditions.

Arrêt maladie : est-il possible de souscrire une assurance de prêt ?

Si vous êtes en arrêt maladie et que vous souhaitez souscrire une assurance de prêt immobilier, votre situation n’est pas forcément déterminante pour l’obtention de l’assurance. En réalité, l’assureur va d’abord chercher à savoir quelle est la nature de votre arrêt maladie. S’il s’agit d’un arrêt maladie de courte durée dû à une affection légère ou un petit accident, l’assureur ne vous en tiendra pas rigueur. En revanche, si l’arrêt maladie se prolonge et que vous risquez de ne plus reprendre le travail, vous ne serez pas en mesure de bénéficier de toutes les garanties. L’assureur peut même attendre que votre situation soit stable avant de décider de vous accorder l’assurance de prêt immobilier.

Assurance de prêt : êtes-vous couvert en cas d’arrêt maladie ?

Si vous êtes en cours de remboursement de votre prêt immobilier et que vous disposez déjà d’une assurance de prêt immobilier, le cas d’arrêt maladie est susceptible d’être couvert, à condition que votre contrat propose la garantie correspondante. En effet, selon le projet immobilier, les garanties incluses dans l’assurance de prêt sont différentes. Dans le cas où votre projet porte sur un investissement locatif, votre assurance ne contiendra que les garanties décès et perte totale et irréversible d’autonomie. La garantie incapacité temporaire n’est donc pas intégrée dans le contrat pour la simple et bonne raison que même en cas d’arrêt maladie, les loyers perçus du logement locatif pourront servir à assurer le remboursement de la dette. Ainsi, lorsque vous tomberez en arrêt maladie, aucune prise en charge ne sera effectuée.

En revanche, si vous avez emprunté pour acquérir une résidence, vous ne percevrez pas de loyers, ce qui explique pourquoi vous devez vous protéger contre les conséquences financières d’un arrêt maladie. Pour ce type d’investissement, l’assurance de prêt comprend les garanties ITT et IPT. Vous serez donc protégé par l’assurance en cas d’arrêt maladie prolongé. Toutefois, si l’indemnisation est due, il faut considérer les exclusions de garanties et la franchise. La franchise en matière d’ITT signifie que la garantie ne prendra pas effet immédiatement après la souscription de l’assurance. Elle n’est généralement pas valable avant une période allant de 30 à 180 jours après la signature du contrat. En ce qui concerne les exclusions, l’assurance ne prendra pas en charge toutes les maladies ayant entrainé un arrêt de travail. Ce sont notamment les affections psychiatriques et les maladies de dos.

Arrêt maladie : comment faire jouer sa garantie ?

Pour obtenir l’indemnisation de la part de l’assurance de prêt, il faut monter un dossier comprenant un certificat médical, votre formulaire ITT signé par un médecin, une attestation de prestations de la sécurité sociale ainsi qu’un tableau d’amortissement de l’assurance de prêt. Une demande d’indemnisation écrite devra aussi faire partie du dossier. À noter que l’indemnisation n’interviendra qu’après une certaine durée d’arrêt de travail. C’est ce que l’on appelle un délai de carence. Il dure également entre 30 et 180 jours. Tout assuré est en mesure de choisir son mode d’indemnisation. D’une part, il est possible de bénéficier du mode indemnitaire signifiant que l’assuré percevra l’équivalent du salaire perdu. D’autre part, vous pouvez aussi opter pour une indemnisation forfaitaire qui ne remboursera que les mensualités du prêt immobilier.

 
 

Comparateur Assurance Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers