Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Habitation > Location meublé : quelle assurance habitation ?

Location meublé : quelle assurance habitation ?

Location meublé : quelle assurance habitation ?

En cas de construction ou de travaux en cours dans la résidence actuelle ou dans le cadre des études, opter pour une location meublée s’avère très intéressante. Toutefois, avant de s’engager, il est important d’étudier chaque volet relatif à la location à l’instar de l’assurance habitation. Tous les locataires sont obligés d’y souscrire et trouver le meilleur contrat va leur permettre de profiter d’une protection optimale.

Assurance habitation pour location meublée : de quoi parle-t-on ?

Une location meublée est un logement doté de tous les équipements pour garantir la tranquillité et le confort des habitants. Selon la loi, elle doit entre autres être équipée des appareils et ustensiles de cuisine complets, de sièges et de tables, d’accessoires pour se protéger du soleil et se préserver des regards indiscrets et bien entendu, la literie. Chaque contrat de location comporte l’inventaire des mobiliers et équipements se trouvant sur les lieux. Avant l’entrée en vigueur de la Loi Alur en mars 2014, il n’était pas obligatoire pour un locataire de souscrire à une assurance habitation.

Toutefois, depuis la mise en place de cette nouvelle règlementation, il est tenu de fournir une attestation d’assurance au bailleur si le logement est utilisé à titre de résidence principale. Cette assurance a pour vocation de rembourser les dommages apparus sur le logement et d’indemniser les tiers qui en auraient subi les conséquences. Elle comprend une garantie « risques locatifs » prenant en charge les dégâts dus à une explosion, un incendie ou un dégât des eaux ainsi qu’une garantie de responsabilité civile qui rembourse les sinistres causés sur autrui.

L’assurance habitation pour les locataires : comment choisir ?

L’avantage des locataires est qu’ils sont libres de choisir leur assurance habitation sous réserve que celle-ci contienne une garantie minimale de responsabilité civile. Toutefois, pour ne pas avoir à assumer les conséquences financières d’un sinistre, il est toujours plus judicieux de miser sur le contrat le plus couvrant possible. L’assurance multirisque habitation est alors la plus recommandée. Particulièrement exhaustive, elle comprend l’incontournable garantie de responsabilité civile, la garantie des risques locatifs (catastrophes naturelles, dégâts des eaux, incendie, vol, bris de glace, vandalisme), des garanties d’assistance comme le gardiennage et le dépannage d’urgence ainsi que certaines garanties optionnelles telles que la protection juridique.

Le coût du contrat va être déterminé en fonction de la localisation géographique du logement, de sa superficie, de la valeur de la maison et des biens mobiliers et du profil de l’assuré. Avant de souscrire, il convient de vérifier certains éléments clés comme le montant de la franchise, les plafonds d’indemnisation et les éventuelles exclusions de garanties. Concernant la souscription en elle-même, elle peut s’effectuer auprès de différents organismes : société d’assurance, courtier, agent général d’assurance ou banque.

L’assurance Propriétaire Non Occupant pour les bailleurs

Une location meublée qui n’est pas occupée a besoin d’être protégée. C’est pourquoi il est demandé aux propriétaires de souscrire à une assurance Propriétaire Non Occupant. Le but est de sécuriser au maximum le bien contre les dégâts qui pourraient survenir en l’absence d’habitants. Ce contrat couvre la responsabilité civile envers la copropriété, les voisins et le locataire. En effet, même si le bien est loué, l’assurance PNO pallie aux éventuelles insuffisances de l’assurance habitation fournie par le locataire. Il est alors crucial de ne jamais le négliger.

À l’instar de l’assurance habitation locataire, le contrat PNO comprend à la base une garantie de responsabilité civile ainsi qu’une garantie risques locatifs en cas de vandalisme, de vol, d’incendie, de catastrophes naturelles ou de dégâts des eaux. Une garantie « recours des voisins et des tiers » ainsi qu’une indemnisation de l’électroménager encastré, des aménagements immobiliers et des dégâts électriques sont aussi prévus par l’offre.

 
 

Comparateur Assurance Habitation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Quelle est l'assurance habitation la moins chère en 2020 ? Quelle est l'assurance habitation la moins chère en 2020 ? Après l’achat d’un logement, à l’issue d’une location ou à chaque déménagement, la question de l’assurance habitation se pose pour les locataires et propriétaires. Comme cette...
  • Comment changer d'assurance habitation ? Comment changer d'assurance habitation ? Il n’est pas conseiller de changer d’assurance habitation sur un coup de tête, car d’abord, vous êtes lié à un contrat avec votre assureur et ensuite, vous enfreignez la loi si vous vous...