Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Habitation > Assurance PNO (Propriétaire Non Occupant) : comment choisir ?

Assurance PNO (Propriétaire Non Occupant) : comment choisir ?

Assurance PNO (Propriétaire Non Occupant) : comment choisir ?

Avoir une maison implique de ne jamais négliger la question de l’assurance, sous peine de devoir subir seul les conséquences financières d’un éventuel sinistre. Un propriétaire ayant un logement vacant a tout intérêt à souscrire à une assurance Propriétaire Non Occupant afin de protéger son bien contre les divers dommages. Quelles sont les particularités de cette offre ? Quels sont les critères pour choisir le meilleur contrat ?

Assurance PNO : principe et fonctionnement

À différencier de l’assurance habitation locataire et de l’assurance habitation occupant, l’assurance habitation Propriétaire Non Occupant (PNO) est une protection permettant de couvrir un logement vacant. Car même si elle n’abrite aucun habitant, une maison n’est pas à l’abri d’un sinistre dû à un court-circuit ou une fuite d’eau par exemple. Les dégâts peuvent non seulement endommager le bien en question, mais aussi impacter les logements attenants dans le voisinage. Sans cette couverture, le propriétaire dont la responsabilité est engagée va se retrouver à payer de ses poches tous les dégâts. Si ces derniers se chiffrent à des milliers voire des millions d’euros, il risque de faire face à d’importantes difficultés financières.

À noter que l’assurance PNO n’est pas uniquement applicable pour les logements vacants. Elle peut aussi être valable pour les appartements occupés par des locataires. Certes, ceux-ci sont tenus par la loi d’avoir leur propre assurance habitation. Néanmoins, si leur contrat est peu couvrant ou pire, si aucune couverture n’a finalement été souscrite, l’assurance PNO prend le relais. Il est bon aussi de savoir que depuis la loi Alur de 2014, un propriétaire a le droit de souscrire à une assurance habitation à la place du locataire et peut récupérer le prix des cotisations sur les loyers.

Les critères pour choisir une assurance PNO

Pour choisir une assurance PNO, le prix entre bien évidemment en ligne de compte. Ce dernier dépend des garanties souscrites, de l’assureur choisi, du nombre de pièces, de la localisation géographique ainsi que du profil de l’assuré. À titre indicatif, à Nantes, une assurance PNO coûte 8 euros par mois et 100 euros par an pour un loft de 50 m2. À Paris, un appartement de 200 m2 coûte 13 euros par mois à assurer et 160 euros par an.

À part le prix, il est aussi important de vérifier la franchise appliquée par l’assureur après un sinistre. Il est question ici du montant qui reste à la charge de l’assuré et non indemnisé par l’assureur. Il existe des contrats qui sont exemptés de franchise, mais qui coûtent extrêmement cher, d’où l’intérêt de ne pas négliger ce paramètre.

Le plafond d’indemnisation est aussi à passer au crible. Inutile de s’intéresser aux assurances qui offrent un plafond trop bas. Ce dernier peut être global ou être associé à chaque type de garantie (dégât des eaux, incendie, bris de glace, vol, etc.).

Les garanties d’une assurance PNO

Un des éléments les plus sérieux à considérer lors de la souscription d’une assurance PNO concerne les garanties. De base, le contrat comprend une garantie de responsabilité civile et des garanties contre le vol, le vandalisme, le dégât des eaux, l’incendie, les bris de glace et les catastrophes naturelles. Une garantie « recours des voisins et des tiers » est aussi intégrée afin de couvrir les logements voisins. Toutefois, pour profiter de la meilleure protection, il est conseillé d’inclure d’autres garanties optionnelles, mais essentielles. C’est le cas de la protection juridique ayant pour vocation de couvrir les frais juridiques découlant d’un litige entre l’assuré et les tiers.

La garantie contre la vacance locative est également très importante. Si le propriétaire ne parvient pas à trouver des locataires sur une certaine période, l’assureur lui verse une prime représentant 2,5 à 4% du loyer. De même, en cas de sinistres qui rendent le logement inhabitable et causant l’absence de locataire, la garantie perte de location permet de profiter d’une indemnisation.

 
 

Comparateur Assurance Habitation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers