Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Habitation > Quelle assurance habitation pour un locataire ?

Quelle assurance habitation pour un locataire ?

Quelle assurance habitation pour un locataire ?

Obligatoire pour tous les locataires, l’assurance habitation ne doit pas être choisie au hasard si l’on veut bénéficier de la meilleure couverture. Il est impératif de sélectionner le contrat en se basant sur certains critères comme les garanties incluses, le coût des cotisations, les franchises et les éventuelles exclusions de garanties.

Les garanties à inclure dans le contrat

Un locataire a le devoir de souscrire à une assurance habitation s’il est question d’un logement non meublé. L’obligation ne s’applique pas dès lors qu’il s’agit d’une location meublée, d’un logement de fonction ou d’une location saisonnière. L’objectif de cette couverture est de rembourser les dégâts provoqués par le logement envers les habitations voisines et les biens du logement. Sans elle, c’est au locataire de régler de ses poches tous les frais au propriétaire. L’importance d’adhérer à une assurance habitation n’est plus à démontrer dans ce contexte. Toutefois, pour bénéficier de la meilleure protection, encore faut-il disposer des bonnes garanties. De base, le contrat inclut systématiquement une garantie des risques locatifs intégrant une garantie dégâts des eaux, une garantie incendie et explosion et la garantie de responsabilité civile.

Il existe également des contrats qui comprennent directement une garantie catastrophes naturelles protégeant contre un tremblement de terre, une inondation, une sécheresse ou une tempête. Ils incluent aussi une garantie catastrophes technologiques liée au stockage et transport de matières dangereuses ainsi qu’une garantie acte de terrorisme, émeute ou attentats. Afin de disposer d’une protection suffisante, il est conseillé d’ajouter certaines options telles que la garantie vol et actes de terrorisme, bris de glace, dommages électriques, assistance et protection juridique. Si le locataire possède des biens de valeur comme des bijoux, des tableaux ou des œuvres d’art, il est préférable de les assurer à part. Sinon, il faut savoir qu’il existe également des options qui protègent les jardins, les piscines, les caves à vins, les cheminées et vérandas ou même les instruments de musique.

Le prix de l’assurance habitation

On dit souvent que le prix ne doit pas représenter un critère clé pour choisir une assurance habitation. Or, il reste un paramètre important, car payer cette couverture reste une charge financière importante pour un ménage. En moyenne, l’assurance pour une maison est de 370 euros tandis qu’elle est de 225 euros pour un appartement. Le coût du contrat va surtout dépendre d’un certain nombre de critères à commencer par la superficie de l’habitation et la valeur des biens s’y trouvant. Pour établir sa tarification, l’assureur prend également en compte le profil du locataire et vérifie notamment son passif pour s’assurer de l’absence ou l’existence de sinistres. En outre, il tient compte du type de logement : est-ce un appartement ou une maison ? S’il s’agit d’un appartement, est-il situé au dernier étage ou au rez-de-chaussée ? Etc. Enfin, la localisation du bien a aussi toute son importance. Les tarifs sont différents d’une région à une autre et sont marqués par une tendance haussière surtout en Ile-de-France, en région PACA et en Corse.

Les exclusions de garantie, les franchises et le plafond de remboursement

Avant de signer un contrat, le réflexe est de vérifier les éventuelles exclusions de garanties c’est-à-dire les situations durant lesquelles l’assuré ne peut toucher aucun remboursement. Pour couvrir certains risques, il reste néanmoins possible de demander des extensions de garanties.

Par ailleurs, il faut également rester vigilant sur les franchises qui représentent les sommes à la charge de l’assuré à l’issue d’un sinistre. Il est admis que les contrats les moins chers sont assortis de franchises très élevées et a contrario, lorsque les cotisations sont élevées, la franchise est faible.

Enfin, tenir compte des plafonds de remboursement évitera les mauvaises surprises. On parle ici du montant maximum couvert qui dépend du type de sinistre et du type de bien.

 
 

Comparateur Assurance Habitation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers