Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Assurances > Assurance Prêt Immobilier > Comment est calculé le taux de l'assurance de prêt immobilier ?

Comment est calculé le taux de l'assurance de prêt immobilier ?

Comment est calculé le taux de l'assurance de prêt immobilier ?

Au moment de contracter un prêt immobilier, un emprunteur ne doit jamais sous-estimer la question de l’assurance de crédit. En plus d’être un sésame pour accéder au prêt, elle accapare une part importante du coût global de l’emprunt. Il est alors très important de connaître son mode de calcul pour anticiper le prix total du crédit.

Méthodes de calcul du taux de l’assurance de prêt

Le taux d’une assurance emprunteur n’est certainement pas défini au hasard. Pour effectuer son calcul, l’assureur se base sur deux éléments : le capital emprunté ou le capital restant dû. Dans la plupart des établissements bancaires, le taux est déterminé sur la base du capital initial emprunté. Cela signifie que le coût des cotisations reste fixe tout au long de la durée de l’emprunt. Le souscripteur ne peut pas alors espérer que le montant baisse pour assurance de prêt. Ce mode de calcul peut lui être pénalisant puisqu’aucune économie n’est possible jusqu’à ce qu’il rembourse toutes ses mensualités. Pour estimer le montant des cotisations, il suffit d’effectuer un calcul simple. Admettons que pour un prêt de 15 ans d’un montant de 200 000 euros, une personne obtient un taux d’assurance de 0,25%. Il faudra multiplier cet indice par le montant de l’emprunt puis diviser le tout par 100. Ce qui nous donne : (200 000 x 0,25) / 100 soit 500 euros de cotisation annuelle. Chaque mois, 42 euros de cotisations doivent être versés.

Lorsque le taux d’assurance est calculé sur la base du capital restant dû, l’emprunteur peut aspirer à jouir de cotisations dégressives. En effet, à chaque fois qu’il rembourse des mensualités, son capital restant dû diminue. Comme les primes d’assurance sont calquées sur ce montant, elle se réduit progressivement jusqu’à s’annuler complètement en fin de crédit. Habituellement, ce mode de calcul est utilisé par les assurances indépendantes et externes à l’organisme prêteur.

Quels sont les critères influençant le coût de l’assurance emprunteur ?

Étant donné que le coût de l’assurance emprunteur représente jusqu’à 30% du montant global du crédit immobilier, il est nécessaire de connaître tous les paramètres qui entrent en jeu dans la tarification des assureurs.

Ainsi, pour évaluer le montant de la couverture, ils tiennent compte de l’âge du souscripteur. Plus il est âgé, plus il est difficile de trouver une assurance à des conditions avantageuses. Car soit une surprime est appliquée, soit l’assureur refuse carrément la demande d’adhésion. Parfois, des garanties ne peuvent même plus être souscrites.

La santé de l’assuré constitue également un critère majeur d’éligibilité. Plusieurs informations vont être demandées par la compagnie : antécédents médicaux, maladie longue durée, handicap particulier, fumeur ou non-fumeur, etc. Un questionnaire médical peut être imposé pour permettre de faire le point sur l’état de santé du souscripteur.

Les risques professionnels sont aussi passés au crible. Il existe des personnes qui exercent des métiers à risque et qui seront forcément pénalisées par des surprimes. Idem si elles pratiquent des activités de loisirs à risque comme des sports extrêmes par exemple.

Par quels moyens réduire le montant d’une assurance emprunteur ?

Pour baisser le coût d’une assurance emprunteur, la solution est d’opter pour la délégation d’assurance. En effet, les assureurs externes sont reconnus pour appliquer des tarifs plus compétitifs dans l’optique d’attirer le maximum de clients. Et comme les contrats sont personnalisés selon les besoins et le profil du souscripteur, ce dernier a tout à y gagner. Sans compter qu’avec une délégation d’assurance, le prix des cotisations est basé sur le capital restant dû, ce qui signifie qu’il baisse au fur et à mesure des remboursements.

Passer par les services d’un comparateur en ligne est aussi une excellente idée. La mise en concurrence entre les différentes compagnies d’assurance permettra d’accéder à une meilleure tarification. Au moment d’effectuer le travail comparatif, il existe trois principaux points sur lesquels il faut se focaliser à savoir le coût de l’assurance, le taux moyen d’assurance et le TAEA.

 
 

Comparateur Assurance Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers