Peut-on inclure les frais de notaire dans un prêt immobilier ?

Date : 27/01/2020 - Catégorie : Crédit Immobilier

Cette page provient du site Assurément Immo
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.assurementimmo.fr/dossier-27-inclure-frais-notaire-pret-immobilier.html

Peut-on inclure les frais de notaire dans un prêt immobilier ?

L’achat immobilier nécessite le passage devant le notaire. Si, de manière générale les emprunteurs payent de leurs poches les frais y afférents, il est également possible de les inclure dans le prêt immobilier. Il convient toutefois de souligner que dans ce cas-là le montant du crédit est susceptible de grimper en flèche.

Les frais de notaire, en quoi consistent-ils ?

L’acte de vente est un document obligatoire lors de toute cession immobilière. Il va sceller l’accord convenu entre le vendeur et l’acquéreur de la propriété. Un tel acte peut être fait sous seing privé, c'est-à-dire sans l’intervention d’un représentant de l’autorité. Mais pour garantir la sécurité juridique de la vente, un notaire doit authentifier l’acte et procéder à sa publication. Sur le plan légal, un contrat authentifié est toujours mieux perçu, ce qui fait qu’il est conseillé de recourir au service du notaire. Les frais notariés sont à la charge de l’acheteur et ils s’élèvent généralement entre à 8 % du prix du bien. La somme ainsi perçue par le notaire servira à payer les droits de mutation du bien afin de l’enregistrer au nom du nouvel acquéreur. Elle comptera aussi la rémunération à proprement parler du notaire ainsi que les frais annexes pouvant être générés. Comme ces frais sont importants, les emprunteurs auront souvent du mal à s’en acquitter par leurs propres moyens. Voilà pourquoi certains établissements de crédit proposent à leurs clients de prendre ces frais en charge en leur offrant un crédit à 110%.

À combien s’élèvent les frais notariés ?

Les frais de notaire sont calculés sur la base de plusieurs éléments. La situation géographique, le type de bien et le prix d’achat sont pris en compte pour cela. Si vous comptez acheter une maison ou un appartement, vous devez vous préparer à régler ces dépenses supplémentaires. Il est parfois difficile d’en faire ce calcul par vous-même, c’est pourquoi il existe des outils internet vous permettant d’effectuer l’évaluation de vos frais immobiliers. Plusieurs informations doivent être communiquées sur la plateforme dans ce cas. Par ailleurs, rien ne vaut l’avis d’un véritable professionnel si vous souhaitez une estimation exacte. Pour cela, vous avez la possibilité de contacter un notaire. Il évaluera la somme nécessaire pour la mutation ainsi que sa rémunération. À noter que les frais de notaire peuvent varier en fonction du professionnel à qui vous demandez conseil. Mais vous avez tout intérêt à choisir celui qui exerce à proximité du lieu où se trouve la propriété pour des raisons pratiques.

Obtenir un prêt immobilier qui prenne en charge les frais notariés ?

Tout dépend de la banque auprès de laquelle vous effectuez la demande. Si certaines refusent d’octroyer un crédit à un emprunteur qui ne dispose pas d’au moins 10% du montant sollicité, d’autres seront plus enclines à proposer un prêt à 110%. D’autre part, cela dépend aussi de la situation financière du demandeur. En effet, aucune banque ne veut courir le risque de traiter avec un client insolvable. Si elle estime que vous bénéficiez d’une bonne santé financière et que vous disposez de revenus réguliers, vous obtiendrez plus facilement votre prêt à 110%. Pour les banques, les profils les plus attractifs sont les primoaccédants, c'est-à-dire, les jeunes emprunteurs qui procèdent pour la première fois à un achat immobilier et qui justifient d’un compte bancaire sans irrégularités.

Réduire ses frais de notaire, comment faire ?

Si vos frais de notaire vous paraissent onéreux, vous pouvez tenter de les réduire. La première astuce consiste à inclure les frais d’agence immobilière dans le prix d’achat. Pour cela, il va falloir bien négocier avec le vendeur. L’autre méthode n’est valable que dans le cas de l’achat d’un meublé. En effet, en déduisant la valeur du mobilier du prix d’achat, seul le prix de l’immobilier est considéré dans le calcul des frais supplémentaires. Ce qui est juste, car seule la valeur immobilière est censée être considérée pour le calcul des frais notariés.

Inclure les frais de notaire dans le crédit immobilier est donc possible. Cependant, il faut souligner que plus le montant d’un prêt est élevé, plus son remboursement sera étalé dans le temps. Le montant total du crédit sera donc plus important puisque les intérêts perçus par la banque augmenteront à mesure que le crédit s’allonge.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre