Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Finances > Crédit Immobilier > Crédit immobilier sur 20 ans ou 240 mois : avantages et inconvénients

Crédit immobilier sur 20 ans ou 240 mois : avantages et inconvénients

Crédit immobilier sur 20 ans ou 240 mois : avantages et inconvénients

En France, la durée moyenne d’un crédit immobilier est de 20 ans, ce qui signifie que la plupart des crédits immobiliers contractés sur le territoire sont souscrits pour 20 ans. On peut donc considérer le prêt sur 20 ans comme la norme dans la mesure où il offre un certain équilibre entre la capacité de remboursement et le taux. Un tel crédit immobilier s’avère donc avantageux pour les emprunteurs, à condition que sa situation financière le lui permette. Voici les avantages et les inconvénients du prêt sur 20 ans.

Le crédit immobilier sur 20 ans : la durée normale

Dans le cadre d’un crédit immobilier, le taux d’intérêt dont vous profiterez dépend de la durée de votre crédit. Plus le remboursement de votre crédit est allongé, plus votre taux augmente. Cela est dû au fait que lorsque la banque allonge la durée d’un crédit, elle prend un risque supplémentaire, risque qu’elle doit compenser en appliquant un taux supérieur. Résultat, le montant total de la dette augmente aussi. Cependant, en allongeant la durée de la dette, les mensualités seront plus faibles, ce qui vous permettra de bénéficier d’un reste à vivre confortable tout en remboursant votre emprunt.

Face à cette théorie, vous pouvez donc avoir quelques hésitations. Est-il plus judicieux de rembourser plus vite son emprunt pour éviter les surcouts ou bien prendre plus de temps avec des mensualités faibles malgré un taux élevé ? Grâce au crédit sur 20 ans, vous pouvez trouver un équilibre entre le taux immobilier et le montant des mensualités. Le crédit sur 20 ans vous permet en effet de profiter d’un taux abordable dans la mesure où c’est la durée normale d’un crédit immobilier, mais d’un autre côté, cette durée est assez longue pour profiter de mensualités raisonnables. C’est pourquoi le prêt sur 20 ans est autant apprécié par les consommateurs.

Un crédit immobilier sur 20 ans pour profiter d’un taux bas

Le prêt immobilier sur 20 ans représentant la moyenne en France, les banques sont habituées à accorder les financements immobiliers d’une durée de 20 ans. Vous pouvez donc trouver ce financement auprès de tous les organismes de crédit à des taux avantageux. Et bien que chaque organisme ait sa propre grille de tarification, les taux sont généralement faibles. De nos jours, un crédit immobilier sur 20 ans peut être obtenu à un taux allant de 0,99 à 1,38%. Ce taux est toutefois susceptible de varier en fonction du montant demandé et de l’apport personnel versé.

Pour rappel, le taxus d’intérêt est le coût du financement et il est le reflet des risques que prend la banque en vous octroyant un financement. Ainsi, plus le montant emprunté est élevé et l’apport personnel faible, plus le taux augmentera. D’autre part, le crédit sur 20 ans vous fait profiter d’un reste à vivre confortable, car la durée est assez allongée par rapport à un crédit sur 10 ou 15 ans. Ainsi, vous serez en mesure de faire face aux dépenses imprévues que vous pourriez rencontrer sans soucis.

Le prêt immobilier sur 20 ans : une durée insuffisante

Si le prêt sur 20 ans constitue la moyenne en matière de financement immobilier, cette durée s’avère insuffisante dans bien des cas. En réalité, si l’emprunteur souhaite prendre un crédit de cette durée et que le montant souhaité est élevé, il devra disposer d’un salaire à la hauteur de son projet. Pour emprunter 200 000 euros sur 20 ans par exemple, il faudrait un salaire minimum de 2 900 euros pour une mensualité de 930 euros. Mais si le projet coûte 350 000 euros, il est nécessaire de percevoir au moins 4 420 euros par mois pour une mensualité de 1 450 euros. Or le salaire moyen en France est d’environ 2 300 euros nets par mois.

 
 

Simulation Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers