Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Finances > Crédit Immobilier > Quel est l'apport idéal pour décrocher un crédit immobilier ?

Quel est l'apport idéal pour décrocher un crédit immobilier ?

Quel est l'apport idéal pour décrocher un crédit immobilier ?

La capacité de l’emprunteur à fournir, ou non, un apport constitue un facteur favorisant ou handicapant son dossier dans le cadre d’une demande de prêt. La question demeure quant au montant idéal de cet apport dans le cadre d’un emprunt destiné à financer une opération immobilière. Voici des éléments de réponse.

Un minimum de 10 % de la valeur de l’emprunt

Tous les conseillers en financement le diront : appuyez votre dossier d’un apport minimum de 10 % la valeur du montant ciblé afin de lui accorder du crédit aux yeux des banquiers. S’il n’y pas d’obligation concernant cette provision, votre disposition à vous en dispenser donne tout de suite une autre image de l’emprunteur que vous êtes. Vous tournez un sésame qui permet d’ouvrir d’autres volets de négociation. Mais pourquoi ce minimum ? En réalité, le pourcentage de 10 % de la valeur du bien renvoie exactement au montant qu’il faut engager pour les frais de garantie et les frais de notaire lors de l’acquisition.

Avec cet apport, les banques et autres organismes de crédit minimisent leurs risques de perdre une partie du montant octroyé, si vous vous trouviez dans l’impossibilité de rembourser. En effet, même si le bien peut être saisi en cas de défaut de remboursement, sa revente ne va pas amoritir les frais d’acquisition, donc le créancier est perdant s’il les finance d’emblée.

Pour lisser son dossier : 20 % à 30 % de l’emprunt

Vous avez décidé de mettre toutes les chances de votre côté et entendez, en plus, profiter des conditions les plus avantageuses pour l’emprunt ? Rien ne vous empêche d’aller au-delà des 10 % d’apport personnel minimum. Maintenant l’on recommande de rester dans une moyenne de 20 % à 30 % de votre prêt, à condition que l’état de vos finances au moment de la procédure l’autorise. Avec un tel niveau d’apport, votre requête remonte encore en grade auprès du comité d’études. Vous remplissez les critères d’un excellent profil d’emprunteur : une gestion rigoureuse de ses finances personnelles, une volonté et une capacité d’épargne, un sens de l’engagement personnel et donc peu de risques de faire l’impasse sur ses mensualités. Votre dossier est classé dans la catégorie des très bons profils avec à la clé, la proposition de taux d’emprunt beaucoup plus bas.

Il faut savoir, en parallèle, que les conseillers des banques suggèrent une proportion d’apports à fournir selon la situation professionnelle des emprunteurs. L’apport minimum est acceptable lorsqu’ils traitent avec des couples employés sous CDI. La sécurité de l’emploi des fonctionnaires leur fait aussi souvent bénéficier de ce niveau d’apport minimal. Les situations d’emploi un peu plus précaires – intérim, CDD – auront un peu plus de mal à passer leur dossier sans un apport d’environ 30 %. L’apport de 20 % étant plus utilisé pour un couple dont l’un des partenaires est en CDI.

L’apport personnel en pratique

Il est utile de savoir que le versement de votre apport personnel pour un crédit immobilier se fait en une fois. Il coïncide avec la signature, chez le notaire, de l’achat immobilier. Si vous restez préoccupé concernant les moyens d’approvisionner votre panier d’apport personnel, les options ne manquent pas. Tout en soulignant que la source de l’apport fourni doit être dûment justifiée, notamment afin de limiter les risques de blanchiment d’argent. Ceux qui peuvent se le permettre mettent parfois en vente un bien, de moindre envergure, préalablement acquis. D’autres y déposent une valeur provenant d’un héritage ou d’un don de la famille avant de l’étoffer par d’autres moyens.

Parmi ceux-ci, les prêts aidés constituent une source à ne pas négliger : les prêts régionaux et départementaux, ceux de la CAF, le prêt fonctionnaire, ou encore le PTZ +, le PEL et le prêt 1 % logement. Vous ciblez une première acquisition de logement dans Paris intra-muros ? N’oubliez pas que vous pouvez désormais solliciter un prêt Paris logement et en alimenter votre apport personnel de crédit immobilier. Le plus intéressant, c’est que malgré le plafonnement de leur montant, ces dispositifs sont cumulables. Une autre alternative pour gonfler votre apport personnel se trouve du côté de l’épargne : plus vous vous y mettez tôt, plus conséquent sera l’apport constitué par ce biais.

 
 

Simulation Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers