Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Finances > Rachat de Crédit Immobilier > Quel est le coût d'un rachat de crédit immobilier ?

Quel est le coût d'un rachat de crédit immobilier ?

Quel est le coût d'un rachat de crédit immobilier ?

Le rachat de crédit est très avantageux pour les ménages pris à la gorge par leurs dettes bancaires et ayant besoin expressément de faire baisser le montant des mensualités de leurs prêts. En revanche, avant de sauter le pas, il convient de faire le point sur les différents frais découlant d’une opération de regroupement de crédits, car ils peuvent être nombreux et coûter cher au final.

Les indemnités de remboursement anticipé

En soldant un emprunt auprès d’une banque, des indemnités de remboursement anticipé (IRA) vont forcément être facturées. C’est pourquoi il est très important de négocier ces « frais de sortie » dès la souscription à l’offre. Pour autant, l’exonération de ces pénalités n’est parfois possible que si le remboursement anticipé s’effectue avec les fonds propres de l’emprunteur qu’il a obtenus à partir d’un héritage, d’une donation, d’un prêt familial ou de la vente d’un bien. Dans le cadre d’un rachat de crédit, les frais restent alors applicables. La banque qui procède au rachat des dettes doit les verser auprès de l’ancien établissement. Attention, les IRA sont soumises à un plafond et ne peuvent pas dépasser 6 mois d’intérêts des fonds remboursés ou 3% du capital restant dû.

Les frais de courtage

Passer par les services d’un courtier en rachat de crédit immobilier est très avantageux à bien des égards. Maîtrisant parfaitement les rouages du marché, le professionnel est en mesure de trouver une offre aux conditions favorables pour l’emprunteur. Même les dossiers les plus délicats peuvent accéder à un rachat de crédit grâce à lui, car il possède une force de négociations assez poussée pour convaincre les banques de signer. Par contre, en échange de cette prestation, le courtier facture une commission qui varie de 1 à 5% du coût du nouveau crédit. Parfois, il arrive que les frais de courtage soient gratuits, car ce sont les banques qui réalisent le rachat qui rémunèrent directement cet expert à titre d’apporteur d’affaires.

Les frais de banque

Au moment de procéder à un rachat de crédit, le souscripteur sera soumis à divers frais de banque incluant entre autres les frais de dossier représentant généralement 1% du nouveau crédit. Par chance, à l’instar des taux d’intérêt, il est tout à fait possible de négocier ce poste. Un emprunteur ayant un profil ou un dossier de qualité peut prétendre à une réduction du coût des frais de dossier, voire à une exonération. Parfois, les banques acceptent de supprimer cette charge financière à condition de domicilier les comptes bancaires du souscripteur dans son établissement. Dans ces conditions, s’il n’a plus à payer les frais de dossier, il doit quand même prévoir la souscription à un nouveau compte incluant le coût de la carte bancaire, du carnet de chèques, de l’autorisation de découvert, etc.

L’assurance emprunteur

Un rachat de crédit immobilier est soumis au même régime qu’un prêt immobilier classique. Dans ce cadre, la règle impose que l’emprunteur souscrive à une assurance emprunteur sans quoi le dossier risque d’être refusé. Étant donné que la banque procédant au regroupement des dettes n’utilise pas les assurances souscrites sur les prêts rachetés, le souscripteur doit alors trouver une nouvelle assurance dont le montant va dépendre de son âge et de son état de santé. Généralement, le prix de cette police est déterminé en fonction du coût des mensualités qui restent à payer ou sur la base du capital emprunté. Il oscille entre 0,40 et 0,60% s’il est question de contrats de groupes et entre 0,7% et 0,14% en cas de délégation d’assurance.

Les frais de garanties

Comme pour un emprunt immobilier classique, l’établissement financier exige des garanties avant d’accepter un rachat de prêt. Une des plus courantes est l’hypothèque qui génère des frais de notaire qui représentent 2% du montant racheté. Sinon, une autre solution est de passer par un organisme de cautionnement qui va garantir l’emprunt. Le coût de cette caution est de 2 à 3% de l’encours.

 
 

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers