Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Finances > Rachat de Crédit Immobilier > Comment renégocier son crédit immobilier pour diminuer ses mensualités ?

Comment renégocier son crédit immobilier pour diminuer ses mensualités ?

Comment renégocier son crédit immobilier pour diminuer ses mensualités ?

Rembourser un crédit immobilier représente une charge financière lourde. Beaucoup d’emprunteurs sont alors intéressés par l’idée de renégocier leur emprunt afin de réduire le coût de leurs mensualités et bénéficier d’un pouvoir d’achat plus élevé. Mais attention, la renégociation est à différencier du rachat de crédit. De plus, elle doit se faire au moment opportun pour tirer profit au maximum de l’opération.

La différence entre rachat de crédit immobilier et renégociation de prêt immobilier

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est d’abord nécessaire de distinguer la renégociation de prêt d’un rachat de crédit immobilier. Une renégociation est une opération par laquelle vous sollicitez votre banque actuelle pour qu’elle accepte de revoir à la baisse le taux d’intérêt de votre emprunt immobilier dans l’optique de réduire le montant de vos mensualités. La démarche trouve tout son sens surtout en ce moment où les taux d’intérêt sont historiquement bas. S’il y a quelques années, on empruntait pour 3 voire 4%, aujourd’hui les taux s’établissent à 1 à 2%. L’enjeu de la renégociation est alors important rien qu’en pensant aux économies en perspective qu’il est possible de réaliser. Cette opération est à distinguer du rachat de crédit dont la forme et le fond sont totalement différents.

Cet acte suppose une souscription auprès d’une nouvelle banque. Celle-ci va racheter toutes vos dettes immobilières auprès de votre établissement actuel afin de les réunir en un unique crédit assorti d’un seul taux d’intérêt et d’une seule mensualité. L’intérêt de l’opération est de réduire le montant de vos mensualités grâce à un rallongement de la durée du nouveau prêt. Par contre, vous serez redevable de plusieurs frais notamment les frais de courtage, les frais de dossier, les indemnités de remboursement anticipé, l’assurance emprunteur et les frais de garantie. Au final, un rachat peut alors vous coûter très cher.

À quel moment envisager une renégociation du crédit immobilier ?

En théorie, une renégociation de crédit immobilier peut se faire à tout moment. En pratique, il est préférable de s’assurer que certains facteurs soient réunis afin de garantir la rentabilité de l’opération. Déjà, il est vivement recommandé d’effectuer les démarches uniquement si votre capital restant dû est supérieur à 70 000 euros. En deçà de ce montant, les frais de renégociation risquent d’être plus chers que les économies générées. Pour connaître le montant qu’il vous reste à rembourser, il suffit de lire votre tableau d’amortissement qui apporte tous les détails relatifs aux remboursements.

Grâce à cet échéancier, vous saurez exactement où vous en êtes sur le paiement de votre dette. Dans le cas où vous n’êtes qu’au premier tiers de remboursement de l’emprunt, cela est favorable à la renégociation. En effet, les taux d’intérêt représentent une part majeure de l’emprunt durant les premières années de vie de celui-ci. À l’inverse, vers la fin du crédit, c’est surtout le capital qui est remboursé.

Enfin, n’entreprenez vos négociations que si la différence entre le taux actuel est au moins d’un point par rapport au nouveau taux. L’accès à un taux inférieur rentabilise davantage l’opération.

Baisser les taux d’intérêt et l’assurance emprunteur pour réduire les mensualités

Au moment de renégocier votre emprunt, votre priorité est de demander une baisse sur votre taux d’intérêt actuel. Certes, cela ne va pas être facile de convaincre la banque, car en acceptant, elle perd de l’argent. Toutefois, vous pouvez la faire croire que vous envisagez de changer d’établissement si votre demande n’aboutit pas. La concurrence est rude entre les organismes et devant de tels arguments, elle n’a pas d’autres alternatives que de se résigner.

N’hésitez pas non plus à changer d’assurance emprunteur pour faire baisser vos mensualités. Si cela fait plus de 12 mois que vous êtes chez le même assureur, la loi Hamon vous autorise à aller voir ailleurs. Quand on sait que les cotisations représentent jusqu’à 25% du montant du prêt, l’intérêt de trouver l’assurance la moins chère prend tout son sens.

 
 

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers