Vous êtes ici : Conseils Immobilier > Les Finances > Défiscalisation Immobilière > Comment faire de la défiscalisation avec de la location de meublé ?

Comment faire de la défiscalisation avec de la location de meublé ?

Comment faire de la défiscalisation avec de la location de meublé ?

S’il est plus courant d’investir dans l’immobilier locatif vide dans le cadre de la loi Pinel, il est aussi possible de mettre en location un logement meublé pour défiscaliser. Cette option semble d’ailleurs devenir de plus en plus populaire en raison de sa rentabilité. Voici tout ce que vous devez savoir sur la défiscalisation de la location meublée.

La location meublée non professionnelle

La mise en location de logements meublés non professionnels confère à tous les propriétaires un statut qui n’apporte que des avantages. Il s’agit du statut LMNP. Pour l’obtenir, le propriétaire a l'obligation de mettre ses logements meublés en location à des particuliers. Ce statut est réservé à ceux dont les revenus locatifs sont inférieurs à la moitié de l’ensemble de leurs revenus. Avec lui, vous pouvez choisir deux régimes de défiscalisation. Premièrement, il y a le régime du micro-BIC qui vous fait profiter d’un abattement forfaitaire de 50% sur les loyers. Mais attention, ces loyers ne doivent pas dépasser les 70 000 euros par an. Si c’est le cas, il faut opter pour le régime réel dont le but est de déduire vos charges concernant le logement de votre imposition. D’autre part, cela vous donne également le droit de déduire une partie des loyers perçus à titre d’amortissement. Vous n’avez donc pas l’obligation de mentionner cette déduction dans votre déclaration d’impôt.

La location meublée professionnelle

Cette forme de location meublée ouvre également droit à des avantages fiscaux non négligeables. Mais encore faut-il s’inscrire au registre du commerce et des sociétés. Votre statut sera dans ce cas celui de LMP à condition que vos recettes locatives dépassent les 23 000 euros par an. Puisque vous êtes perçu comme un commerçant aux yeux de la loi, le profit généré par vos biens immobiliers devra donc être votre principale ressource. Ainsi, pour être éligible à ce statut, il faut que vos loyers soient largement supérieurs à l’ensemble de vos autres gains. Dans ce cas-ci, vous bénéficiez aussi du régime micro-BIC et du régime réel au même titre que ceux qui disposent du statut LMNP. Mais au-delà de ces avantages, vous ne connaitrez plus d’impôt sur la fortune lorsque vos recettes n’excèdent pas les 23 000 euros. Dans le cas contraire, vous ne bénéficierez que d’une exonération d’impôt sur les plu values immobilières, ce qui est déjà un avantage considérable.

Quelles conditions pour défiscaliser dans la location meublée ?

S’il est tentant de se lancer dans de tels projets, il est à noter qu’ils sont soumis à des conditions parfois jugées trop contraignantes. En effet, d’après la loi Alur, plusieurs critères sont à remplir avant de profiter des avantages fiscaux offerts par la location meublée. Tout d’abord, il est impératif de suivre à la lettre le contrat de bail spécifique. Il est également interdit de percevoir une caution excédant 2 mois de loyers. Et enfin, la révision des loyers est limitée. Malgré cela, la location meublée reste le meilleur moyen de défiscaliser dans l’immobilier.

Investir dans la location meublée est donc un des meilleurs moyens de bénéficier d’une réduction d’impôts. Pour avoir une meilleure idée des avantages que vous pouvez en tirer, il vous est possible de faire une simulation de défiscalisation sur une plateforme dédiée à cela.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur Défiscalisation Immobilière
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleurs programmes. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers